Page d'accueil > la Chine au Present
La Chine s'ouvre davantage aux investisseurs étrangers en réduisant sa liste négative pour les ZLE
2017/06/23

BEIJING, 22 juin (Xinhua) -- La Chine a nettement réduit cette année sa liste négative restreignant les investissements étrangers dans ses zones de libre-échange (ZLE) pilotes.

Sun Jiwen, porte-parole du ministère du Commerce, a déclaré jeudi que le nombre de catégories inscrites sur la liste était de 95 cette année, soit 27 de moins qu'en 2015.

En 2017, la Chine a assoupli les restrictions imposées sur les secteurs de l'exploitation minière, de la fabrication, des transports, de l'information, des services commerciaux, de la finance, de la recherche scientifique et de la culture.

Par exemple, les investisseurs étrangers sont désormais autorisés à concevoir et produire des hélicoptères civils d'un poids de décollage maximum de trois tonnes dans les ZLE, a précisé M. Sun.

Par ailleurs, le ministère a amélioré la transparence de la liste négative pour faciliter les investissements étrangers, a ajouté M. Sun.

Les catégories inscrites sur la liste négative ne sont applicables que dans les ZLE, qui sont désormais onze dans le pays.

En 2013, la liste était composée de 190 catégories, et ce nombre a reculé à 139 en 2014.

Les ZLE en Chine sont un moyen de tester de nouvelles politiques, dont la libéralisation du taux d'intérêt et la réduction des restrictions sur les investissements, afin de mieux intégrer l'économie chinoise aux pratiques internationales.

La Chine s'est engagée à mettre en place une réglementation unifiée et transparente sur l'accès au marché et à promouvoir les réformes du système d'immatriculation commerciale pour améliorer l'accès au marché, selon le plan 2016-2020 publié en janvier par le Conseil des Affaires d'Etat.

Recommander à:   
Print