Page d'accueil > la Chine au Present
La Chine propose des "voies de communication économique bleue" pour la coopération maritime
2017/06/20

BEIJING, 20 juin (Xinhua) -- La Chine a proposé de construire trois "voies de communication économique bleue" basées sur l'océan, pour relier l'Asie à l'Afrique, l'Océanie, l'Europe et au-delà, afin de promouvoir la coopération maritime dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la Route".

Cette proposition a été mise en avant dans un document intitulé "La Ceinture et la Route : conception et vision de la coopération maritime", conjointement publié mardi par la Commission nationale du développement et de la réforme et l'Administration nationale des affaires océaniques.

La Chine est prête à mener une coopération tous azimuts et de grande portée et à construire des plates-formes de coopération ouvertes et inclusives avec les pays le long de la Route de la soie maritime du 21e siècle, faisant progresser les "partenariats bleus" mutuellement bénéfiques et forgeant un "moteur bleu" pour le développement durable, selon le document.

Ces trois voies de communication économique bleue constitueront des tâches prioritaires en matière de coopération maritime.

La voie de communication économique bleue Chine-océan Indien-Afrique-Méditerranée, partira vers l'ouest, via la mer de Chine méridionale, à destination de l'océan Indien et rejoindra le Couloir économique Chine-péninsule indochinoise, le Corridor économique Chine-Pakistan, ainsi que le Corridor économique Bangladesh-Chine-Inde-Myanmar.

La voie Chine-Océanie-Pacifique Sud s'étendra de la mer de Chine méridionale à l'océan Pacifique, alors que l'autre voie de communication économique devrait atteindre l'Europe via l'océan Arctique.

Le document appelle les pays le long de la Route de la soie maritime du 21e siècle à se concentrer sur "le partage de l'espace bleu et le développement de l'économie bleue", ce qui permettra de viser les problèmes tels que la protection de l'environnement maritime, l'interconnectivité maritime, la sécurité maritime et la gouvernance océanique commune.

La Chine respectera l'esprit de la Route de la soie, à savoir un esprit de paix et de coopération, d'ouverture et d'inclusion, d'apprentissage et de bénéfices mutuels, de mise de côté des différends et de construction d'un consensus, indique ce document, fruit du Forum de "la Ceinture et la Route" pour la coopération internationale tenu en mai.

Le pays a également promis de respecter les règles du marché et les normes internationales, en laissant les entreprises jouer leur rôle primaire.

Le document met aussi l'accent sur le développement conjoint et le partage des bénéfices parmi les pays participants. "Nous planifierons ensemble, développerons ensemble et partagerons les fruits de la coopération", note-t-il.

Recommander à:   
Print