Page d'accueil > la Chine au Present
Des dirigeants mondiaux s'opposent au protectionnisme sous toutes ses formes (communiqué)
2017/05/17

BEIJING, 15 mai (Xinhua) -- Les dirigeants de 30 pays et de trois organisations internationales qui ont participé à la table ronde du Forum de "la Ceinture et la Route" pour la coopération internationale s'opposent au protectionnisme sous toutes ses formes, a-t-on appris d'un communiqué.

Les participants à la Table ronde des dirigeants organisée à l'occasion du forum ont adopté lundi ce communiqué conjoint.

"Nous réaffirmons notre engagement partagé à établir une économie ouverte, à assurer un commerce libre et inclusif et à nous opposer au protectionnisme sous toutes ses formes, notamment dans le cadre de l'initiative 'la Ceinture et la Route'", indique-t-il.

"Nous nous efforçons de promouvoir un système commercial multilatéral universel, régi par des règlements, ouvert, non discriminatoire et équitable, avec l'OMC en son coeur", selon le communiqué.

Quant à l'approfondissement de la coopération économique et commerciale, les dirigeants consentent à soutenir l'autorité et l'efficacité du système commercial multilatéral et à collaborer pour parvenir à des résultats positifs lors de la 11e conférence ministérielle de l'OMC, à promouvoir la libéralisation et la facilitation du commerce et des investissements et à permettre au public de bénéficier du commerce, note-t-il.

Les dirigeants réaffirment leur volonté d'élargir le commerce par la formation de nouvelles zones de croissance commerciale, la promotion de l'équilibre commercial et le renforcement de l'e-commerce et de l'économie numérique et invitent au développement de zones de libre-échange et à la signature d'accords de libre-échange par les pays intéressés, explique le document.

Les dirigeants s'engagent à contribuer à un système financier international stable et équitable, à promouvoir l'ouverture et la connectivité parmi les marchés financiers, y compris via la coopération mutuelle sur les systèmes de paiement et la promotion de l'inclusion financière, selon le document.

Ils s'accordent à encourager les institutions financières à établir une présence commerciale dans les pays et régions concernés, à promouvoir les règlements bilatéraux en monnaie locale et les accords de coopération en ce sens et à faciliter le développement des obligations libellées en monnaie locale et des bourses, ainsi qu'à encourager le dialogue pour renforcer la coopération financière et éviter les risques financiers, ajoute-t-il.

Recommander à:   
Print