Page d'accueil > Nouvelles de la Chine
AVANCER À LA LUMIÈRE DE LA PENSÉE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL XI JINPING SUR LA DIPLOMATIE
2017/09/04

Wang Yi

Ministre des Affaires étrangères

Depuis le XVIIIe Congrès du Parti communiste chinois (PCC), le Comité central du PCC avec le camarade Xi Jinping comme noyau dirigeant, sur la base d'une analyse pénétrante des évolutions internationales et des tendances de fond de l'époque, s'est placé à l'avant-garde du développement dans le monde, et a avancé une série de nouvelles conceptions, idées et stratégies diplomatiques qui forment la pensée du Secrétaire général Xi Jinping sur la diplomatie. Cette pensée constitue l'arsenal théorique et intellectuel qui doit guider la diplomatie chinoise dans la nouvelle situation. Elle apporte à la réforme et au perfectionnement du système international une solution qui est inspirée par la sagesse de la Chine.

Contenu riche de la pensée du Secrétaire général Xi Jinping

sur la diplomatie

Se basant sur le stade historique où se trouve la Chine et ayant pour objectif la réalisation du rêve chinois du grand renouveau de la nation, la pensée du Secrétaire général Xi Jinping sur la diplomatie a défini, par des conclusions majeures et des dispositions d'ensemble, les idées directrices, les principes fondamentaux, les tâches essentielles, les stratégies et tactiques, ainsi que les garanties institutionnelles de la diplomatie chinoise dans la nouvelle situation, et répondu pertinemment à plusieurs questions clés dont celles de savoir quel genre de monde et quel genre de relations internationales la Chine veut bâtir en tant que membre important de la communauté internationale, quelle est la diplomatie dont la Chine a besoin dans la nouvelle situation, et comment la développer. Elle est tout un système théorique riche et profond.

1. Donner le cap à suivre pour promouvoir la diplomatie de grand pays aux couleurs chinoises. S'appuyant sur une analyse perspicace de l'évolution historique des relations entre la Chine et le reste du monde, le Secrétaire général Xi Jinping souligne la nécessité pour la Chine de développer une diplomatie de grand pays qui lui soit propre et de mener une action extérieure qui incarne les caractéristiques, le style et la vision de la Chine. Nous devons nous attacher à la direction du PCC, raffermir notre confiance dans la voie, la théorie, le système et la culture du socialisme à la chinoise et proposer des solutions chinoises à l'exploration humaine de meilleurs systèmes sociaux. Il nous faut poursuivre le développement pacifique, associer le développement de la Chine à celui du monde entier et avancer tout en favorisant les interactions bénéfiques et gagnant-gagnant avec les autres pays. Nous avons le devoir de nous mettre activement au service du développement économique et social du pays et de créer des conditions favorables à la mise en œuvre de la stratégie dite d'« aller à l'international » et d'« introduire de l'étranger ». À la lumière de la conception d'une diplomatie de grand pays aux couleurs chinoises, nous avons poursuivi notre marche en avant dans un esprit entreprenant et avec une détermination à toute épreuve, et réussi à ouvrir de nouvelles perspectives pour la diplomatie chinoise.

2. Fixer l'objectif de construire une communauté de destin pour l'humanité. De par son dévouement total aux intérêts de la Chine et du monde entier, le Secrétaire général Xi Jinping a avancé l'initiative importante de construire ensemble une communauté de destin pour l'humanité et tracé un vaste plan d'action pour le développement commun et la stabilité durable de la société humaine. Il a avancé dans un premier temps l'objectif de bâtir une communauté de destin pour les pays de la région, ensuite pour toute l'Asie. Et puis, à la tribune des Nations Unies, il a mis en avant l'objectif grandiose de construire une communauté de destin pour l'humanité et présenté de façon exhaustive le chemin et les dispositions essentielles à suivre pour y parvenir, articulés en cinq points : un monde de paix durable, un monde de sécurité pour tous, un monde de prospérité commune, un monde ouvert et inclusif, un monde propre et beau. Ce message assure d'ores et déjà à la diplomatie chinoise une position d'avant-garde sur le plan moral au regard des exigences de notre époque.

3. Poursuivre le principe fondamental de rechercher la coopération gagnant-gagnant. Le Secrétaire général Xi Jinping appelle tous les pays à bâtir ensemble un nouveau modèle de relations internationales fondé sur la coopération gagnant-gagnant. Comme il l'a souligné, au lieu de se cramponner à la mentalité obsolète de la guerre froide et du jeu à somme nulle, alors que l'on se trouve déjà au 21e siècle, il faut être en phase avec son temps et intégrer le concept de la coopération gagnant-gagnant dans tous les domaines de la coopération extérieure : politique, économique, sécuritaire et culturel. La coopération gagnant-gagnant est la réponse chinoise à la question de savoir où vont les relations internationales au 21e siècle. Il s'agit de remplacer la confrontation et la monopolisation par la coopération et le gagnant-gagnant, et de favoriser la solidarité et la collaboration entre tous les États. C'est là une réflexion novatrice pour l'avènement d'un monde meilleur.

4. Ouvrir la voie essentielle pour construire un réseau mondial de partenariats. Comme l'a indiqué le Secrétaire général Xi Jinping, il faut nouer autant d'amitié que possible dans le respect du principe de la non-alliance, et créer un réseau mondial de partenariats caractérisés par l'égalité, la paix et l'inclusivité, où sont exclus les relations dominant-dominé, ainsi que les camps opposés ; on y refuse de désigner arbitrairement un ennemi et de viser une tierce partie. Sont considérés comme des partenaires à la fois ceux qui partagent la même vision et ceux qui recherchent l'entente en mettant de côté les divergences. Construire des partenariats s'inscrit dans la continuité et le développement de la politique extérieure d'indépendance et de paix de la Chine. Cette conception, qui rompt avec la mentalité de la guerre froide d'« avec nous, ou contre nous » et le choix pervers entre l'alliance et la confrontation, offre au monde d'aujourd'hui un nouveau modèle de relations interétatiques. Jusqu'à présent, la Chine a noué des partenariats de différentes formes avec une centaine de pays, régions et organisations régionales, traçant ainsi une nouvelle voie pour les échanges interétatiques qui privilégie le dialogue et le partenariat, plutôt que la confrontation et l'alliance.

5. Promouvoir la juste conception de la justice et des intérêts. Le Secrétaire général Xi Jinping a affirmé la nécessité de s'en tenir, dans l'action diplomatique, à la juste conception de la justice et des intérêts : défendre l'équité et la justice sur le plan politique, rechercher le bénéfice mutuel et le développement commun sur le plan économique, préconiser la crédibilité et la solidarité, et défendre et faire triompher la justice dans les affaires internationales. Il a souligné l'importance de s'y attacher fermement dans la gestion des relations avec les pays voisins et les autres pays en développement, et de prendre davantage en compte leurs intérêts, quand il s'agit des pays ayant toujours témoigné de l'amitié à l'égard de la Chine et faisant face à de lourdes tâches de développement. Le Secrétaire général Xi Jinping a avancé une série d'idées et de conceptions nouvelles sur la sécurité, le développement et la gouvernance mondiale. Largement saluées par la communauté internationale et surtout par les nombreux pays en développement, elles ont enrichi les valeurs essentielles de la diplomatie chinoise et sont devenues une caractéristique spécifique de la puissance douce de la Chine socialiste.

6. Avancer la grande initiative « Ceinture et Route ». Dans la perspective d'une ouverture tous azimuts de la Chine et d'une prospérité et de progrès communs de tous les pays, le Secrétaire général Xi Jinping a lancé la grande initiative de construire la Ceinture économique de la Route de la Soie et la Route de la Soie maritime du 21e siècle. Cette initiative, dans la droite ligne de l'esprit de la Route de la Soie marqué par la paix, la coopération, l'ouverture, l'inclusivité, l'inspiration mutuelle et le bénéfice réciproque, associe le développement de la Chine à celui des pays riverains, le rêve chinois à ceux des peuples de ces pays, donne un nouveau sens à l'ancienne Route de la Soie, et propose au monde une solution inspirée par la sagesse orientale afin de parvenir à la prospérité et au développement communs. Dans le cadre de la coopération internationale en la matière, les différentes parties travaillent ensemble conformément au principe dit de « concertation, synergie et partage » pour explorer de nouveaux moteurs et espaces de développement, et avancent sans cesse vers l'objectif de construire une communauté de destin pour l'humanité.

Portée directrice de la pensée du Secrétaire général Xi Jinping

sur la diplomatie

La pensée du Secrétaire général Xi Jinping sur la diplomatie, imprégnée de positions, visions et méthodes marxistes, s'inscrit dans le prolongement et le développement des politiques fondamentales et des bonnes traditions en matière de diplomatie de la Chine nouvelle depuis sa fondation il y a plus de 60 ans. Elle innove et transcende les doctrines classiques des relations internationales suivies par l'Occident au cours des trois derniers siècles. Elle constitue une composante majeure des conceptions et des stratégies du Comité central du PCC sur la gouvernance de l'État et un guide d'action pour la diplomatie chinoise dans la nouvelle situation.

1. Une vision historique large et profonde. Sous l'angle du matérialisme historique et sur la base d'une analyse pénétrante des tendances de fond de notre époque, le Secrétaire général Xi Jinping, grand visionnaire, indique que la Chine n'a jamais été si près du centre de la scène internationale et de la réalisation du rêve chinois du grand renouveau de la nation, et n'a jamais été aussi confiante et capable d'atteindre cet objectif, et que son interconnexion et son interaction avec la communauté internationale n'ont jamais été aussi intenses. Ces affirmations nous guident de manière scientifique dans l'appréciation des situations et l'élaboration des politiques. Elles nous amènent à adopter une vision planétaire, à prendre le pouls de notre époque, et à bien appréhender la position historique de notre pays en plaçant les rapports de forces dans le monde en abscisse et le progrès de la nation chinoise en ordonnée. Nous devons donc rejeter toute précipitation aveugle, l'attentisme et la passivité, garder constamment à l'esprit la situation au sein du PCC, dans le pays et à travers le monde, ainsi que nos propres besoins et objectifs stratégiques, saisir à temps les opportunités et relever adéquatement les défis.

2. Une approche globale et stratégique. Homme d'État et stratège ayant une vision large, le Secrétaire général Xi Jinping a appréhendé les tendances de fond et planifié les grandes causes et s'est engagé personnellement dans la conception globale et la planification stratégique des actions diplomatiques. Il souligne que la diplomatie chinoise doit porter haut levé l'étendard de la paix, du développement, de la coopération et du gagnant-gagnant, adopter une vision d'ensemble sur la situation nationale et internationale, concilier deux grandes priorités que sont le développement et la sécurité, s'attacher fermement au thème majeur du développement pacifique et du renouveau de la nation, créer un environnement international plus propice au développement pacifique, et fournir une garantie solide à la réalisation des objectifs des « deux centenaires » et du rêve chinois du grand renouveau de la nation. Le Secrétaire général Xi Jinping insiste sur l'importance d'associer étroitement nos actions dans les différents domaines tels que les relations avec les grands pays, les pays de la région, les pays en développement et la diplomatie multilatérale et d'avoir une approche globale et intégrée pour les planifier et faire avancer de façon coordonnée, ce qui a permis un bon départ puis un développement général et équilibré de la diplomatie chinoise, et assure à la Chine une position stratégique d'initiative dans une situation internationale complexe et changeante.

3. Un esprit novateur et entreprenant. Avec le courage de réformateur et de pionnier, et en répondant à l'appel de l'époque et aux aspirations du peuple, le Secrétaire général Xi Jinping a concilié parfaitement la continuité et le développement, la tradition et l'innovation, et lancé de nombreuses pensées et pratiques diplomatiques sans précédent, sur la base des acquis solides de la diplomatie de la Chine nouvelle sur les plans théorique et pratique, faisant briller d'un nouvel éclat les excellentes traditions de la diplomatie de la Chine nouvelle et ouvrant de nouveaux horizons pour la sinisation du marxisme.

4. Un sens des responsabilités de grand pays. Avec une grandeur d'esprit du dirigeant d'un grand pays socialiste, le Secrétaire général Xi Jinping affirme que la Chine est depuis toujours un bâtisseur de la paix mondiale, un contributeur au développement dans le monde et un défenseur de l'ordre international. Il souligne que les Chinois aiment leur patrie, et en même temps ont une vision et une envergure d'esprit mondiales. La Chine assumera plus de responsabilités et d'obligations internationales dans la mesure de ses possibilités, défendra ensemble avec les autres pays la conscience humaine et la justice internationale, se prononcera et agira en faveur de la justice et de l'équité dans les affaires internationales et régionales. À la lumière de la pensée du Secrétaire général Xi Jinping sur la diplomatie, nous œuvrons activement pour faire entendre la voix et valoriser le rôle de la Chine sur la scène internationale. De plus en plus d'initiatives chinoises deviennent des consensus internationaux, de plus en plus de propositions chinoises se traduisent en actions internationales, et de plus en plus d'opportunités chinoises sont partagées par les différents pays du monde.

Exploits éclatants de la pensée du Secrétaire général Xi Jinping

sur la diplomatie

Depuis le XVIIIe Congrès du PCC, guidée par la pensée du Secrétaire général Xi Jinping sur la diplomatie, la diplomatie chinoise, animée d'un esprit entreprenant, a toujours avancé en dépit de nombreux obstacles. Elle est parvenue à préserver un environnement extérieur favorable au développement national dans un monde instable et à renforcer la position et l'influence de la Chine dans une situation internationale en pleine mutation, et a contribué à ouvrir un chemin vers la puissance et la prospérité aux caractéristiques chinoises, différent de celui suivi par les puissances traditionnelles. Un nouveau chapitre s'est ainsi inscrit dans les annales de la diplomatie chinoise.

1. La pratique chinoise pour la construction d'un nouveau modèle de relations internationales. Nous travaillons activement à l'avènement d'un cadre de relations saines et stables entre grands pays. Le Secrétaire général Xi Jinping et le Président Barack Obama se sont entretenus à plusieurs reprises, permettant de réaliser des progrès importants dans la construction entre la Chine et les États-Unis d'un nouveau modèle de relations entre grands pays. Depuis l'entrée en fonction de la nouvelle administration américaine, le Secrétaire général Xi Jinping et le Président Donald Trump ont tenu des entretiens très réussis à Mar-a-Lago et à Hambourg, et défini le cap et les principes à suivre pour le développement des relations sino-américaines dans un nouveau contexte, assurant ainsi une transition en douceur des relations bilatérales. Le partenariat global de coordination stratégique sino-russe a poursuivi le développement à un niveau élevé, marqué par l'intensité des échanges de haut niveau, l'approfondissement de la confiance mutuelle stratégique et des progrès substantiels dans la coopération pragmatique. Nous avons œuvré ensemble avec l'Union européenne à construire un partenariat pour la paix, la croissance, la réforme et la civilisation. Notre coopération avec les autres pays des BRICS et les autres grands pays en développement a franchi de nouvelles étapes.

Nous travaillons à créer une situation nouvelle dans le développement des relations de bon voisinage, d'amitié et de coopération avec les pays voisins. Le Comité central du PCC a organisé une conférence sur le travail diplomatique vis-à-vis des pays voisins, la première depuis la fondation de la Chine nouvelle, et a procédé à une conception globale et à une planification d'ensemble de la diplomatie à l'égard des pays voisins. Fidèles au principe d'amitié, de sincérité, de bénéfice mutuel et d'inclusivité, nous avons proposé le cadre de coopération Chine-ASEAN « 2+7 » et créé le mécanisme de coopération Lancang-Mékong, faisant évoluer les relations Chine-ASEAN vers plus de maturité. Nous avons établi des partenariats stratégiques avec tous les pays de l'Asie centrale et notre coopération avec les pays de l'Asie du Sud s'est sensiblement intensifiée.

Nous travaillons à la montée en gamme de notre coopération avec les autres pays en développement. Le principe dit de « sincérité, pragmatisme, amitié et franchise » à l'égard de l'Afrique et les dix programmes de coopération sino-africaine avancés par le Secrétaire général Xi Jinping ont permis de porter la coopération Chine-Afrique à un nouveau palier. Nous avons construit des relations de coopération stratégique avec les pays arabes, établi des partenariats stratégiques avec les pays insulaires du Pacifique ayant des relations diplomatiques avec la Chine et créé avec les pays d'Amérique latine et des Caraïbes (ALC) une nouvelle configuration des relations Chine-ALC en cinq axes ainsi que le Forum Chine-CELAC. Des mécanismes de coopération collectifs nous relient ainsi à tous les autres pays en développement.

2. Le rôle chinois dans la réforme du système de la gouvernance mondiale. À l'initiative du Secrétaire général Xi Jinping, la Chine a joué « une trilogie » dans la gouvernance mondiale, avec l'organisation avec succès de la réunion informelle des dirigeants de l'APEC à Beijing et du Sommet du G20 à Hangzhou et le déplacement du Secrétaire général Xi Jinping pour la réunion annuelle du Forum économique mondial et une visite à l'Office des Nations Unies à Genève au début de cette année. La Chine a ainsi joué un rôle leader dans la coopération en Asie-Pacifique, la transformation du G20 et l'orientation de la mondialisation économique et apporté une puissante énergie positive à la communauté internationale assaillie d'incertitudes et d'inquiétudes. Nous avons œuvré à la création de la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures, du Fonds de la Route de la Soie et de la nouvelle Banque de développement des BRICS et participé activement à l'élaboration des règles de gouvernance dans les domaines émergents tels que l'océan, les régions polaires, le cyberespace, la sécurité nucléaire et le changement climatique, ce qui a permis d'accroître sans cesse le droit à la parole et l'influence de la Chine sur la scène internationale.

3. La contribution chinoise au développement commun dans le monde. Lancée il y a quatre ans, l'initiative « Ceinture et Route » s'affirme jour après jour comme une plateforme de coopération internationale ouverte et inclusive et un bien public mondial largement apprécié, grâce aux efforts conjugués des différentes parties. Avec le soutien et la participation actifs de plus de 100 pays et organisations internationales, un grand nombre de projets emblématiques ont été mis en œuvre. Nous avons travaillé à mettre en synergie la stratégie de développement de la Chine et celles de nombreux pays. Entre 2014 et 2016, les échanges commerciaux de la Chine avec les pays le long de la « Ceinture et Route » ont dépassé 3 000 milliards de dollars US et les investissements chinois dans lesdits pays ont totalisé plus de 50 milliards de dollars US. En mai dernier, nous avons organisé avec succès le Forum « Ceinture et Route » pour la coopération internationale. Réunissant plus de 1 600 participants représentant plus de 140 pays et plus de 80 organisations internationales, il a abouti à plus de 270 résultats de coopération concernant 76 projets dans cinq domaines clés. La construction de l'initiative « Ceinture et Route » affiche une dynamique extraordinaire grâce à la participation large et aux efforts conjugués de la communauté internationale. Cette initiative est largement reconnue pour avoir donné de l'impulsion à la croissance mondiale et contribué à redresser la confiance dans la mondialisation économique. Elle illustre comment une initiative chinoise, soutenue par le monde entier, peut être bénéfique pour tous.

4. Les propositions chinoises pour le règlement des points chauds régionaux et internationaux et des questions planétaires. Nous avons organisé avec succès les commémorations du 70e anniversaire de la victoire de la Guerre de résistance du peuple chinois contre l'agression japonaise et de la Guerre mondiale antifasciste, envoyant un message fort de la préservation des acquis de la Seconde Guerre mondiale et de la sauvegarde de la paix dans le monde. Nous œuvrons fermement à promouvoir le règlement politique des points chauds régionaux et internationaux en jouant activement un rôle constructif dans l'aplanissement des divergences et la promotion des négociations en faveur de la paix. Attachés à l'objectif de la dénucléarisation de la Péninsule coréenne et au règlement de la question nucléaire de la Péninsule par le dialogue et les pourparlers, nous avons proposé l'approche « à double voie » et l'initiative « double suspension », apportant par là une contribution importante à l'apaisement des tensions, à la promotion de la reprise des contacts et du dialogue, et à la préservation de la paix et de la tranquillité dans la région. Nous nous engageons activement dans les processus du règlement des questions de l'Afghanistan, du nucléaire iranien, de la Syrie et du Soudan du Sud, et travaillons de concert avec les autres pays pour relever les défis mondiaux tels que le terrorisme, le changement climatique, la cybersécurité et la question des réfugiés, montrant l'image d'un grand pays responsable.

5. La détermination ferme de la Chine à défendre ses intérêts et les intérêts communs de tous les pays. Comme l'a indiqué le Secrétaire général Xi Jinping, le peuple chinois ne reculera jamais devant les menaces. Aucun pays ne doit attendre de la Chine qu'elle transige avec ses intérêts vitaux et avale la couleuvre au détriment de sa souveraineté nationale, de sa sécurité et de ses intérêts de développement. Sous la direction du Comité central du PCC, nous avons clairement établi la ligne rouge sur les questions touchant à nos intérêts vitaux tels que la souveraineté nationale et la sécurité, et mené des luttes fermes pour défendre nos droits et intérêts dans le respect des faits historiques et du droit international. Sur la question des îles Diaoyudao, nous nous sommes fermement attachés à nos principes, et avons montré pleinement la détermination et la volonté du gouvernement et du peuple chinois de défendre la souveraineté territoriale de la Chine. En nous appuyant sur des arguments solides, nous avons riposté légitimement au soi-disant arbitrage concernant la Mer de Chine méridionale qui porte atteinte à la souveraineté territoriale et aux droits et intérêts maritimes de la Chine, tout en poursuivant nos efforts pour un règlement des différends par voie de dialogue et de négociation entre parties directement concernées, ce qui a permis de maintenir la stabilité globale en Mer de Chine méridionale. Nous avons travaillé à défendre de façon sans équivoque le principe d'une seule Chine, à combattre toute tentative visant à créer « deux Chine » ou « une Chine, un Taiwan », à lutter contre toute ingérence de forces extérieures dans les affaires de Hong Kong et de Macao, à entreprendre activement des actions extérieures concernant le Tibet et le Xinjiang et à renforcer la coopération internationale contre le terrorisme, le séparatisme et l'extrémisme pour préserver la sécurité et l'unité de notre pays. Dans le même temps, d'importants résultats ont été obtenus dans la coopération active avec la communauté internationale pour le rapatriement des éléments corrompus et le recouvrement des biens mal acquis.

Fidèle à la bonne tradition du soutien aux autres tout en recherchant sa propre réussite, la Chine a été le premier pays à venir en aide aux pays africains touchés par l'épidémie d'Ebola et aux pays avoisinants, et elle a annoncé la mise en place du Fonds Chine-ONU pour la paix et le développement d'un milliard de dollars US, du Fonds chinois de coopération Sud-Sud contre le changement climatique de 20 milliards de yuans RMB, et du Fonds d'aide à la coopération Sud-Sud. Nous avons participé au système de préparation des capacités de maintien de la paix, mis en place des unités de police constituées permanentes pour le maintien de la paix et créé une force en attente de maintien de la paix de 8 000 personnes. Nous avons contribué à l'élaboration du Programme de développement durable à l'horizon 2030 (Programme 2030) et publié en premier le plan national sur la mise en œuvre du Programme 2030, afin de fournir plus de biens publics favorisant la paix et le développement dans le monde.

La vision détermine l'orientation et l'action conduit au succès. Tous nos camarades sur le front diplomatique doivent étudier en profondeur et mettre en application la pensée du Secrétaire général Xi Jinping sur la diplomatie, saluer l'ouverture glorieuse du XIXe Congrès du PCC avec des succès éclatants et œuvrer énergiquement à ouvrir de nouveaux horizons pour notre diplomatie de grand pays aux couleurs chinoises. Travaillons donc à apporter une nouvelle contribution, encore plus grande, à la réalisation du rêve chinois du grand renouveau de la nation et à l'instauration d'une paix durable et d'un développement commun dans le monde.

(Cet article a été publié à la une du Study Times le 1er septembre.)

Recommander à:   
Print